La philosophie de l'aikido

L'aikido est un art martial intelligent, car il repose sur une philosophie cohérente. En effet, l'aikido intègre des principes de philosophie naturelle, sur des fondements logiques et repose sur une théorie de la connaissance dont plusieurs éléments proviennent de la culture orientale (japonaise)


L'aikido appelle donc a beaucoup plus qu'une simple "technique de combat", mais mobilise l'ensemble des capacité humaines à la fois physiques et mentales. L'objectif de l'aikido étant la réalisation de la personne, il est important qu'il soit organisé d'une manière cohérente et sans contradiction, de manière à être conséquent avec soi-même. 
 

«La technique aïkido est un outil pour arriver à l’homme.

 Elle n’est pas importante mais si vous la supprimez il n’y a plus d’aïkido 
Pour communiquer il me faut un papier et un crayon.
Mais lorsque j’ai écrit et que les gens ont lu je peux jeter crayon et papier.

Sans la technique aïkido on ne peut rien trouver, mais lorsqu’on a trouvé elle n’a plus de sens. »

                                                      -N. Tamura maître d'Aïkido professeur d'Alain Peyrache sensei à Lyon."


La tradition dont nous parlons est la transmission d'un savoir-faire artisanal. Tout est question de transmission et d'acquisition de compétences selon la vision qui nous est transmise par notre maitre, Alain Peyrache. Notre vision de l'aikido fonctionne par degré de compétence dont le plus compétent de tous, Maitre Peyrache, transmet l'aikido a ses élèves qui a leur tour enseignent à leurs étudiants. 
 ​

Le dojo est l'espace unique et indispensable au développement de l'Aikido. C'est l'endoit "jo" ou l'on étudie la voie "do". Les mots ayant un sens, il est ainsi important d'être fidèle à la signification du dojo et fonctionner de manière cohérente.


Le dojo n'est pas un lieu de confrontation ou l'on mesure qui est le champion.
Il s'agit d'un endroit convivial ou chaque chose a sa place, ou chacun doit trouver la sienne et chercher à s'améliorer.


Le dojo est l'entreprise du maître.
C'est l'équivalent de la boulangerie du pâtissier, ou la galerie du peintre. Le maitre y expose la vision de son art et les gens viennent a ce dojo car ils apprécient son produit. Ses élèves sont en quelque sorte ses clients et ses employés. Ils choisissent ce maitre pour la qualité de son enseignement, ils consomment, mais aussi ils développent leur propre autonomie en assistant le professeur dans ses tâches, à apprendre les rudiments du métier, de manière a pouvoir un jour ouvrir son propre dojo.

 La pratique de l'aikido appelle donc a bien plus qu'une simple pratique martiale.


La notion "un maitre-un dojo" est au centre de notre organisation.

Nos écoles sont affiliées a EPA-ISTA, qui est le nom du dojo mondial de maitre Alain Peyrache. Eric Plamondon, son élève, le représente ici dans ses dojos et tente de reproduire le plus fidèlement possible l'enseignement qui lui a été transmis. Alain Peyrache fut lui-même l'élève de Maitre Tamura, probablement l'un des meilleurs experts d'aikido, qui fut mondialement connu. Notre aikido et ce que nous y pratiquons n'est ni plus ni moins que la continuité logique de l'aikido traditionnel.


C'est l'origine du nom de nos écoles "IstaQuebec"
(International School of Traditional Aikido, section Quebec)
Nos dojos sont donc des succursales du dojo mondial d'Alain Peyrache.

Pour plus d'information sur Alain Peyrache
www.alainpeyrache.eu
Pour plus d'information sur notre philosophie et notre organisation bien distincte


 

La notion de grade se définit comme "chacun des degrés d'une hiérarchie quelconque", c'est donc une relation entre vous et une organisation. Le grade ne vous définit pas en tant qu'individu, ce n'est pas une caractéristique propre de votre personne, mais un attribut qui vous définit en tant qu'en relation avec d'autres personnes au sein d'un groupe. Ainsi pour que le grade ait du sens il faut être au sein du groupe, en dehors de celui-ci, la relation n'est plus valide ou un autre type de relation prend place. Vous êtes en effet 4eme Dan au sein de votre fédération d'aikido, mais vous ne vous définissez pas 4eme Dan de votre entreprise ou de votre famille. 

 

Le grade est une manière d'identifier votre place au sein d'une organisation, que ce soit au travail (vous êtes vice-président ou concierge de telle entreprise), ou en aikido (vous êtes le maitre de tel dojo, ou l'élève avancé ou le débutant). Or si vous changez de travail ou de dojo, votre place au sein de votre nouveau groupe ne sera pas le même. En effet,  si vous quittez votre poste de vice-président cela ne vous garantie pas d'obtenir le même poste ailleurs. Une nouvelle relation entre vous et votre employeur débutera et votre grade sera évalué en fonction de nouveaux critères. De même en aikido, si vous êtes tel grade au sein d'une organisation, en changeant de dojo, vous devenez le débutant dans l'autre, comme vous êtes le dernier venu. C'est pourquoi il n'existe aucun "grade officiel" qui soit valide partout. Votre grade dépend de votre implication dans tel dojo, point.

Et puis, les grades ne font sens pour une autre personne que si (et seulement si) vous êtes membres du même groupe. Pour les personnes étrangères au monde des arts martiaux ou de l'aikido, la notion de grade est au mieux vague (les gens ont une idée formée de ce qu'ils ont appris dans les films ou les histoires qu'ils ont entendues), mais la plupart du temps c'est une notion dont pas mal tout le monde se fiche, pour être bien sincère. ...et puis, ce n'est même plus utilisé de nos jours dans la plupart des nouveaux sports de combats (Mma, Jiu Jitsu, Boxe ou autres), pourtant à la mode présentement. Preuve que l'intérêt des "grades japonais" est passé et que les gens sont à la recherche de plus d'authenticité.

 

C'est pourquoi dans nos écoles nous n'utilisons pas ces systèmes de grades habituelles divisés en "Kyu et Dan", divisés en autant de ceintures de couleurs ou de médailles. Car ils n'offrent que peu d'intérêts et sont plutot contre-productifs, en encourageant la plupart du temps la culture de l'égo de la personne, ce qui est exactement le contraire au but recherché en aikido. 

C'est donc par souci de logique et de cohérence que nous n'utilisons pas ces notions, qui de plus, on été inventées au début du siècle dernier seulement. Ce n'est même pas dans la tradition orientale, mais une erreur ou plutot une arnaque de l'histoire qui s'est répendue partout et qui n'est ni historiquement valide, ni logiquement intéressante. 

Nous utilisons pour les grades le système traditionnel : kyu, dan auxquels nous n'attachons que peu d'importance... 
mais beaucoup plus aux menkyos : renshi, shihan, menkyo kaiden... etc inconnus du grand public, ils sont des degrés d'initiation traditionnel n'ayant rien de commun avec le système dan / kyu et encore plus avec les ceintures de couleur. 
Ce sont plutôt des degrés de responsabilité et de devoir au sein de l'école ou dojo. Exactement l'inverse des grades: car les menkyos ne sont pas un moyen de renforcer l'égo qui obscurci le jugement, donc très dangereux pour un "budoka" 


en savoir plus ici

514-770-8842 

appels / sms
calls / texts

 © IstaQuebec \ Aikido Canada.